Balades

Retour aux sources...

canal-de-la-Siagne retour sources

L'eau a toujours manqué dans nos régions méditerranéennes. Sources, puits, citernes alimentaient chichement villes et villages. Mais à la fin du XIXe siècle, avec le développement des villes littorales comme Cannes et de l'industrie grassoise, la pénurie d'eau devient un problème pour tous. Un canal dérivant les eaux de la Siagne s'impose alors.

En 1850, deux projets voient ainsi le jour. Le premier, le « projet Bosc » prévoit de prendre l'eau à Saint-Cézaire pour alimenter cette commune et celles de Cabris et Le Tignet.
Le second, celui des Ponts et Chaussées, envisage pour prise d'eau Auribeau, ville desservie avec Pégomas, La Roquette, Le Cannet et Cannes. Nul n'aboutit. Dix ans plus tard, alors que Cannes a doublé sa population et profite du soutien de l'empereur Napoléon III, en visite à Nice nouvellement rattachée à la France, le projet resurgit.

Le 31 janvier 1862, la ville de Cannes passe un traité avec la compagnie Dussard et Cellier pour la distribution d'eau de la ville avec la construction du canal. Le projet de dérivation, étudié par les Ponts et Chaussées, à partir d'Auribeau est abandonné. Le projet est repensé à l'échelle du bassin de la Siagne, en incluant Grasse. Sa prise se trouve à Saint-Cézaire, à l'endroit préconisé par le projet Bosc. Mais à la différence de celui-ci, il ne dessert aucune des communes, son tracé restant au-dessous des terroirs et des villages.

Lire la suite...

Itinéraire

canal-de-la-Siagne itineraire

Une agréable promenade d'environ 1h30 vous emmène à la découverte du Canal de la Siagne.

De la rue des Prés (à proximité de l'Hôtel de Ville), rejoignez d'abord le vieux-Cannet et la rue Saint-Sauveur. De là, prenez la traverse Saint-Antoine, et suivez le chemin rural. Si la côte s'avère parfois un peu raide, sachez que vous disposez d'ombre sur la majorité du parcours et de plusieurs points d'eau pour vous rafraîchir. Avec pour point d'orgue, depuis le promontoire des Chichourliers, une magnifique vue sur la baie de Cannes, les collines de Mougins et de Grasse. En redescendant ensuite vers la place Leclerc, vous pourrez admirer ces villas début de siècle qui occupent cette fin de parcours.