• Imprimer

chapelle-ND-anges

On doit la construction de cette chapelle à la volonté testamentaire d'un membre d'une des familles fondatrices du Cannet, Guillaume Calvy. Elle fut ainsi édifiée au XVIe siècle, en 1557, en « l'honneur de Dieu, de Notre Dame des Anges et de Saint-Crépin, en la vigne, au lieu dit du Vallon de Malleys » (Saint-Crépin est le patron des cordonniers, profession de Guillaume Calvy).

Son ensemble se compose d'une nef de plan rectangulaire faiblement éclairée et d'un porche ouvert sur l'extérieur. L'entrée du porche est une large baie en plein cintre retombant sur des chapiteaux moulurés. Ce porche porte le nom de "narthex", cette construction permettait aux catéchumènes de suivre les offices religieux sans pénétrer dans l'église -c'est ce même narthex qui fut détruit à la Chapelle Saint-Sauveur le 20 novembre 1884 pour agrandir la rue Saint-Sauveur-. Deux murets terminés par des piliers encadrent un portillon de bois venant clore le porche à mi-hauteur. Sur les façades latérales sont percées trois arcades retombant sur des piliers de tailloir mouluré. Un enduit ocre recouvre l'extérieur de la nef tandis que l'arc et les piliers sont enduits de blanc.

La chapelle est aujourd'hui utilisée pour l'exercice du culte Orthodoxe. Après guerre, les familles Chavanne de Dalmassy et Cosmétatos, bienfaitrices de la commune, y offraient à la population un office religieux chrétien et orthodoxe. Pour perpétrer cette tradition, le 8 septembre de chaque année, la chapelle accueille la fête de la Nativité de Notre-Dame la Vierge Marie, avec un office célébré par le curé de la Paroisse du Cannet en présence d'un archiprêtre de l'église orthodoxe grecque de Nice.