Circuit promenade

Face au musée, traversez le boulevard Sadi Carnot et prenez la rue « Cavasse ».
Piétonne et pavée, cette voie anciennement appelée « rue des Marchés » puis « avenue du square » prit ce nom en 1868 pour honorer la mémoire du médecin Auguste Cavasse, maire du Cannet. A voir dans cette agréable rue, les villas 1900 réalisées par l'architecte Stoecklin, où la blancheur de la pierre se détache des autres matériaux. Les murs épais, les enduits à la chaux, les corniches et les tuiles romaines ou encore les balcons en fer forgé en font le charme.

Au bas de la rue, empruntez à gauche l'allée ombragée du Jardin de Tivoli.
Au bout, passez devant l'espace Bonnard, ancienne chapelle évangéliste, qui avant l'ouverture du musée, accueillait les expositions dédiées au peintre.

Suivez ensuite la rue de Cannes où se trouve la Tour des Danys. Œuvre des moines de Lérins, construite au milieu de XVIe siècle, elle est la plus ancienne construction du Cannet conservée en l'état. Servant à fermer cette entrée de ville, sa porte aujourd'hui murée, se situait à trois mètres du sol, nécessitant une échelle pour y accéder. Son toit -orné de neuf mâchicoulis- et la rareté des ouvertures rappellent son caractère défensif.

Puis revenez vers le jardin du Tivoli pour vous diriger vers l'église Sainte-Catherine et la chapelle Saint-Bernardin, lieu d'expositions temporaires.
Retournez vers le boulevard Carnot et arrêtez-vous à l'hôtel de ville pour visiter la salle des mariages, dite Salle Bellini. Cinq œuvres du peintre représentant la joie de vivre au Cannet y sont exposées.

De là, la rue des Prés -entre la mairie et le musée Bonnard- vous conduit vers le cœur historique de la cité. En la montant, sur votre gauche se trouve la Tour des Calvys, du nom de la 1ère famille originaire du Val d'Oneille installée au Cannet en 1441. Puis sur votre droite, rue de la placette, l'église Sainte-Philomène vous ouvre ses portes sur ses joyaux baroques.

En rejoignant la rue Saint-Sauveur, vous verrez sur votre droite la chapelle Saint-Sauveur, hommage magnifique de Tobiasse à la vie, en face, le mur des amoureux de Peynet, illustrateur français et citoyen d'honneur du Cannet.

Remontez la rue jusqu'à la place Bellevue qui offre un panorama superbe sur la mer avant d'admirer l'Oranger du patrimoine et la statue de Victorien Sardou. Cette sculpture en bronze a été réalisé en 1985 par Manuel Linarès en hommage à celui qui fut un grand tragédien, illustre descendant d'une des familles du Cannet. Prenez à droite la rue des Calvys pour y découvrir ses maisons aux fausses fenêtres avant de revenir sur la rue Saint-Sauveur.

Remontez-la pour voir un peu plus haut, au 396, l'ancienne mairie, occupée jusqu'en 1933, qui se distingue par son campanile et son horloge. En continuant, découvrez la place des Paramideaux et ses maisons bastides organisées autour d'une placette.

Puis en redescendant, engagez-vous dans la tortueuse rue des Voûtes témoin d'une époque où l'habitat urbain était resserré. Les maisons sont là construites directement sur de gros blocs de pierres brutes. Pour finir, empruntez soit la rue Saint-Sauveur pour retrouver le musée Bonnard, soit la rue Victor Hugo afin de rejoindre le chemin Notre-Dame-des-Anges et sa chapelle.

 

Et aussi pour découvrir le vieux Cannet

Emprunter le circuit pédestre touristique en suivant le balisage au sol, bleu et jaune. Cette promenade est agrémentée de plaques d'informations historiques. Des plans -guides sont disponibles dans les deux Points Information Tourisme.

S'inscrire à la visite guidée gratuite « Découverte des richesses patrimoniales et culturelles du Vieux-Cannet » proposée en français et en anglais.
Tous les vendredis à 17h30 au départ de l'église Sainte-Catherine. Réservation 48h à l'avance au 04 93 45 34 27.